AMOURS EN TRANSIT

Ref.(1)
Nos amours transitent de gares en aéroports
Tournent et virent à en perdre le nord
Nos amours hésitent et cherchent encore un décor
Pour planter leurs milliers de chênes d’or

Si j’ai parfois du tourment
C’est que le monde est trop grand
Il y a loin de ton île à mon continent
Mais t’es venu jusqu’ici
C’est que le monde est petit
Un saut de Boeing et la vie nous sourit

On se retrouve à Paris
A Dublin ou à Chelsea
Au gré des charters et des bateaux de nuit
Un week-end au premier mai
Quelques semaines en été
Ca réchauffe même si c’est pas l’éternité

Ref.(1)

Les avions "porte douleur"
Les trains "emporte bonheur"
Nous mènent loin des yeux mais jamais loin du coeur
On met l’amour en sommeil
Mais toujours il se réveille
Comme un coup de foudre comme un grand soleil

Ref.(2)
Nos amours transitent de gares en aéroports
Tournent et virent à en perdre le nord
Nos amours hésitent mais trouveront un décor
Pour planter leurs milliers de chênes d’or